Le chocolat, origine, bienfaits, comment le consommer

Le chocolat, origine, bienfaits, comment le consommer

Chocolat, bienfaits et défauts, doit on rester sage

Pâques est là, et ses chocolats également. Doit-on céder à notre gourmandise ou rester sage ?

Chocolat Noir ? Au lait ? Blanc ?

Les bienfaits du chocolat supplantent-ils ses défauts ?

L’origine du chocolat

Tout commence il y a 3000 ans, en Amérique du sud, avec la découverte du cacao.

Il était alors réservé à l’élite, consommé dans une boisson : dilué dans l’eau parfumée à la vanille, à laquelle on ajoutait du piment accompagné d’autres épices, sucré au miel et battu énergiquement pour former une mousse épaisse à sa surface. Il était essentiellement utilisé pour des cérémonies religieuses, l’arbre cacaoyer était alors considéré comme « l’arbre des dieux ».

Fèves de cacao, à l'origine des bienfaits du chocolat

C’est sous cette forme qu’Hernán Cortés le découvre en 1519, mais cette boisson tiède et amère ne faisait pas l’unanimité au sein des conquérants. Les moines espagnols l’adaptèrent alors à leur goût en substituant le miel par le sucre de canne, le piment par la cannelle, et en le buvant chaud.

Populaire en Espagne, le cacao demeura très longtemps en France à l’usage exclusif de la Cour et de l’aristocratie. Le chocolat français est de ce fait réputé pour être un produit noble car il utilise de forts pourcentages de cacao et peu de sucre.

C’est avec l’activité industrielle naissante du début du XIXème siècle, par le développement des techniques de fabrication et, en particulier, par la baisse du prix du sucre, que l’industrie chocolatière voit le jour. Ses qualités gustatives et ses vertus en faisant une friandise et une boisson très appréciée.

En savoir plus : https://www.histoire-pour-tous.fr/dossiers/3308-lhistoire-du-chocolat.html

Et pourquoi des chocolats à Pâques ?

Les fêtes chrétiennes de Pâques débutent 40 jours avant Pâques avec le Carême durant lequel il était interdit de manger des œufs. Comme les œufs s’accumulaient, il était de coutume de les décorer et les offrir le jour de Pâques, à la fin des privations. Les paysans avaient pour habitude de dater les œufs en les colorant, du plus foncés pour ceux datant du début du carême donc trop vieux et peu comestibles, au plus clairs, ceux qui étaient cuisinés.

Oeufs décorés
Oeufs décorés

Les œufs ont donc toujours été décorés et teints, de vrais œufs décorés ou des formes d’œuf en métal par exemple jusqu’à devenir parfois de véritables œuvres d’art.

Ainsi, au XVIIIe siècle, il était de bon ton d’offrir des œufs à l’occasion de Pâques. C’est à cette même période que le chocolat se développe en Occident. On a alors l’idée de vider les coquilles et de les remplir de pâte de cacao, si prisée des élites de l’époque.

Depuis, les œufs en chocolat sont devenus la friandise symbole de la fête pascale à partir du moment où les chocolatiers sont parvenus à mouler des coquilles creuses. La coutume d’offrir des œufs ou des lapins en chocolat est donc d’origine commerciale. Aujourd’hui les chocolatiers rivalisent d’ingéniosité pour créer des formes originales, magnifiques … qu’on n’a presque pas envie de casser pour déguster le précieux chocolat.

Sujets de Pâques en chocolat

Composition des différents chocolats

Il existe trois types de chocolat (noir, blanc ou au lait), dont la différence tient principalement dans la quantité de cacao qu’ils contiennent. 

cchocolat noir et lait bienfaits
  • Le chocolat noir est composé d’au minimum 35 % de cacao, de beurre de cacao (matière grasse végétale issue de la fève de cacao), et de sucre.
  • Le chocolat au lait contient au moins 25 % de pâte de cacao et beurre de cacao, ainsi que du lait et du sucre. Comme il contient moins de cacao, il est composé de plus de sucre et de matières grasses que le chocolat noir.
  • Le chocolat blanc ne contient pas du tout de cacao. Il est uniquement constitué de beurre de cacao, de produits laitiers, de sucre et parfois d’arômes.

Le sucre et les matières grasses contenus dans le chocolat n’ont pas de valeur énergétique particulière, ni différente de ce que l’on trouve dans d’autres aliments.

C’est le cacao, contenu dans le chocolat noir et le chocolat au lait (il n’y en a pas dans le chocolat blanc), qui est à l’origine des nombreuses vertus particulières attribuées au chocolat.

Le cacao contient de nombreux nutriments essentiels à notre organisme, et dont il faudrait s’assurer un apport quotidien : magnésium, phosphore, potassium, cuivre, fer, fluor, fibres, antioxydants (polyphénols et flavonoïdes).

Plus le chocolat est riche en cacao,
meilleure sera sa valeur nutritionnelle
et ses propriétés bonnes pour la santé.

Quels sont les bienfaits du chocolat ?

C’est le cacao, contenu dans le chocolat noir en grande quantité, qui est responsable de ses nombreuses vertus. Aussi, plus le chocolat est riche en cacao, meilleure est sa valeur nutritionnelle et plus nombreuses sont ses propriétés santé.

  • Propriétés antistress du chocolat

Le chocolat, nombreuses sont les personnes qui prennent du plaisir à en manger, et rien que ça, ça fait du bien au moral.

Mais le chocolat possède de réelles propriétés antistress, voire un effet antidépresseur, grâce au magnésium, mais aussi à d’autres substances, en particulier la phényléthylamine et le tryptophane, qui est un précurseur de la sérotonine.

Les chocolats noirs et au lait renferment respectivement 112 mg et 60 mg de magnésium pour 100 g.

En sachant qu’en moyenne, la dose journalière de magnésium recommandée est d’environ 450 mg, un carré de chocolat, soit environ 6 gr par jour permettrait donc de combler une certaine carence en magnésium. Cependant, il ne pourra évidemment pas remplacer une alimentation saine et équilibrée. Le chocolat joue alors plus un rôle de complément alimentaire qu’autre chose.

  • Propriétés stimulantes du chocolat

Et si le chocolat était votre allié au travail ?

    • Comme il contient de la théanine, élément également présent dans le thé et réputé pour avoir des effets relaxants et sur l’attention, le chocolat favorise la concentration et la productivité.
    • Les flavonols, également présents dans le cacao, augmentent un peu l’afflux de sang vers le cerveau et accentuent les capacités de mémorisation
    • Le cacao contient aussi de la théobromine de la phényléthylamine et un peu de caféine. Outre leurs noms compliqués, ces éléments sont des stimulants, ils combattent la fatigue, soutiennent la vigilance et boostent la mémoire et les fonctions cognitives.

Un peu de chocolat noir tous les jours est bon pour la mémoire et la concentration.

N’hésitez donc pas à consommer un peu de chocolat noir (environ 20g par jour, voire même 40g), en cas de situation nécessitant une mobilisation importante des capacités cérébrales, avant un examen ou après une nuit trop courte par exemple !

  • Propriétés antioxydantes du chocolat

Le cacao est également riche en polyphénols, un antioxydant utile à la lutte contre le vieillissement des cellules et l’inflammation.

Même s’il est riche en calories, le chocolat noir contient en effet un taux élevé de catéchines, un antioxydant qui favorise la perte de poids et l’affinage des muscles.

Un seul carré de chocolat noir à 70 % contient en effet autant de polyphénols qu’une tasse de thé vert longuement infusée, également réputé pour ses effets positifs sur la santé.

  • Propriétés protectrices du cœur

Le chocolat a démontré :

    • Sa capacité à faire baisser le cholestérol sanguin ;
    • Son action favorable sur la tension artérielle ;
    • Son effet fluidifiant du sang ;
    • Son action préventive de l’athérosclérose ;
    • Et au final son action préventive de l’infarctus et de l’accident vasculaire cérébral.

(Juillet 2012, Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA))

  • Propriétés antitussives du chocolat

Le chocolat est susceptible de calmer la toux persistante : en inhibant l’activité du nerf vague, la théobromine du chocolat peut réduire l’occurrence du réflexe provoquant la toux.

  • Propriétés intéressantes pour les sportifs

Le chocolat est également connu pour ses bienfaits sur les sportifs. En réduisant le stress, le chocolat diminue la montée du cortisol. Or c’est lui qui est responsable des crampes et des baisses de performances.

Et ses défauts ?

Le chocolat contient du sucre, les personnes devant limiter leur consommation de sucre (notamment les personnes atteintes de diabète) doivent donc y faire attention, et privilégier le chocolat noir avec un pourcentage de cacao élevé (minimum 70 %). Comme toute confiserie, s’il est consommé sans modération, le chocolat peut aussi favoriser la prise de poids. Il faut donc veiller au bon dosage : pas plus de quelques carrés une à deux fois par semaine.

Dans le cas de certaines maladies ou intolérances alimentaires, le chocolat peut également être déconseillé. Dans ce cas, il est préférable de vérifier auprès d’un professionnel de santé.

  • Quid des enfants ?

Beaucoup de personnes apprécient de manger du chocolat, et à tout âge. Il peut parfois être difficile de résister aux demandes faites par un enfant, mais est-ce une bonne idée ?

Riche en graisses et en sucre, il n’est pas recommandé de donner du chocolat à un enfant avant ses un an et demi, voire deux ans, âge auquel son système digestif devient mature. Avant cela, il pourrait avoir du mal à le digérer. De plus, il vaut mieux leur proposer, dans un premier temps, des produits pas trop sucrés ou transformés.

Il est important de faire attention aux chocolats contenant des éclats de noisettes, amandes ou autres. Ils comportent un risque d’étouffement plus élevés, et présentent des allergènes.

  • Et les animaux ?

S’il peut avoir des vertus pour les humains, le chocolat peut être nocif, voire mortel pour les animaux. La théobromine (qui ressemble à la caféine) n’est pas éliminée correctement par l’organisme des chiens, chats, rongeurs, oiseaux ou chevaux. L’ingestion de chocolat par un animal peut donc avoir de lourdes conséquences sur sa santé. Il ne faut pas céder, même pour leur faire plaisir. En cas d’ingestion de chocolat par votre animal, il est conseillé de consulter un spécialiste.  

Les bienfaits du chocolat supplantent-ils ses défauts ?

Pourquoi se priverait-on de chocolat alors que ses effets sont si positifs pour notre corps et notre esprit ?! Il est recommandé d’en consommer mais à condition de ne pas tomber dans l’excès pour respecter un apport calorique journalier. D’où l’importance de choisir le bon chocolat de connaître sa composition ainsi que sa provenance afin qu’il soit le moins transformé possible.

  • Un carré ou un palet de chocolat de 10 g, c’est environ 50 kcalories.  A 76 % de cacao, il approchera 55 calories, et 60 calories, s’il est à 90 % de cacao.

Plus un chocolat est noir et plus il est énergétique, car il sera plus riche en pâte de cacao et donc en matières grasses (4,5 g de lipides pour 10 g à 85 % de cacao), mais il sera aussi plus riche en nutriments.

  • Le chocolat au lait est moins gras, mais avec des graisses de moins bonne qualité, et surtout beaucoup plus sucré.Sa composition nutritionnelle est donc moins intéressante

Par ailleurs, plus un chocolat est sucré, plus il est addictif. Il est donc bien plus difficile de se limiter à 2 carrés de chocolat au lait qu’à 2 carrés de chocolat noir, dont la richesse en cacao aura un effet rassasiant. Il est donc déconseillé lorsqu’on souhaite perdre du poids.

  • Totalement dénué de cacao, le chocolat blanc ne contient plus que du beurre de cacao, du sucre et du lait.Il est donc privé des bienfaits santé du cacao et s’apparente davantage à une confiserie ou à une pâte à tartiner, riche en sucre et en graisses mais pauvre en nutriments.

En résumé, le chocolat, et surtout le cacao, possède certaines propriétés bonnes pour la santé, mais il n’aura pas d’effet miracle. Consommé en proportion raisonnable il ne peut pas non plus être considéré comme mauvais pour la santé (surtout le chocolat noir). Il n’y a donc pas de raison de culpabiliser si vous avez envie d’en manger un peu, temps en temps. De plus, si vous aimez le chocolat, ne vous privez pas trop, sinon la frustration pourrait amener d’autres excès alimentaires.

L’essentiel étant de se faire plaisir et de savoir se contenter d’un carré plutôt en fin de repas au moment du café ou de l’associer à un fruit pour augmenter l’apport en fibres et par la même occasion, diminuer la vitesse d’absorption des sucres et des graisses !

  • Addict au chocolat, vous souhaitez vous en libérer ?
  • Besoin de conseils pour une alimentation saine ?

Laisser un commentaire