Micronutrition et complément alimentaire

Bienfaits

Bienfaits et Dangers

des compléments alimentaires

Dangers

Importance des micronutriments

Le corps a besoin qu’on lui fournisse des micronutriments pour bien fonctionner :

    • 13 vitamines
    • 7 minéraux
    • 11 oligo-éléments
    • Omégas 3 et 6
    • 20 acides aminés, dont 8 essentiels (+1 pour les enfants)
    • Antioxydants
    • Enzymes
    • Probiotiques, prébiotiques, symbiotiques …

Rien que ça !

Ils ont beau n’être nécessaires qu’en très faible quantité, un manque dans l’un des micronutriments peut avoir de grands effets sur notre santé.

Exemple : Le Magnésium

Le magnésium, rien qu’à lui, est utilisé dans plus de 300 réactions enzymatiques dans le corps ! Si on en manque, les symptômes peuvent être très divers :

    • Les signes nerveux:

Irritabilité, nervosité, difficulté de gestion du stress, Hyperactivité, Difficulté de concentration, Anxiété et/ou crises d’angoisse, Insomnie, Spasmophilie

    • Les signes neuro-musculaires:

Spasmes des paupières, Tremblements musculaires, Crampes, contractures et fourmillements, Arythmie, Spasmes digestifs (estomac, intestin), Constipation

    • Les signes ostéoarticulaires, dentaires et relatifs aux phanères:

Ostéoporose, Arthrose, Douleurs articulaires, Caries, Mauvaise croissance, Problèmes de peau

    • Les autres signes:

Fatigue générale, Fatigabilité à l’effort, Maux de tête, Douleurs et/ou picotements dans la mâchoire, Vertiges, Perte d’appétit, Nausées, vomissements, Oppression thoracique, Douleurs menstruelles et prémenstruelles

Source : wikipedia

Apport par l’alimentation

Tous ces micronutriments devraient logiquement se trouver dans nos assiettes. C’est la raison pour laquelle les nutritionnistes conseillent de manger une grande diversité d’aliments.

Mais bien souvent, malgré tous les efforts fournis pour manger équilibré, il arrive souvent que ce soit insuffisant. Même en mangeant des produits bio, frais, de saison, faits maison ☹

Identifier la carence

Il faut donc identifier la carence éventuelle. C’est une enquête approfondie : il faut étudier le mode de vie de la personne, son alimentation, ses différents troubles … et tout mettre en corrélation pour identifier le micronutriment en cause.

Des analyses sanguines peuvent confirmer cette analyse, mais elles sont coûteuses, il faut donc au préalable la cibler assez précisément.

Et la complémentation ?

Attention à l’excès

La complémentation est une bonne solution lorsqu’on a identifié une carence précise.

Elle n’est en revanche pas à conseiller si ça n’est pas le cas : l’excès de micronutriments peut être aussi néfaste :

    • Ne serait-ce que par l’encrassement, la surcharge de l’organisme.
    • Mais également par excès.

Exemple : la vitamine A

Une hypervitaminose en vitamine A peut déclencher :

    • Maux de tête chroniques
    • Douleurs abdominales, musculaires et articulaires
    • Dessèchement de la peau, des muqueuses et des yeux, Conjonctivite, Chute des cheveux
    • Nausées, Diarrhée, Perte de l’appétit
    • Hyperleucocytose (augmentation du nombre de leucocytes)
    • Ostéoporose

Source : wikipedia

Il faut donc les utiliser à bon escient !

Attention aux contre-indications

Le fait que ces micronutriments soient disponibles naturellement dans l’alimentation ne veut pas dire que la complémentation est sans danger.

    • L’alimentation doit permettre de fournir la dose quotidienne conseillée
    • Alors que la complémentation permet de combler rapidement une carence qui a des effets sur l’organisme.

Les micronutriments ont eux aussi des contre-indications qu’il convient de prendre en compte selon l’état de santé du consultant.

Exemple : la vitamine D

La vitamine D peut provoquer une hypercalcémie. On ne conseillera donc pas de vitamine D a une personne présentant des calculs rénaux. 

Ce qui ne l’empêche pas pour autant de s’exposer au soleil.

Source : wikipedia

Comment les choisir ?

Composition et origine

Selon leur origine ou leur composition chimique, ils ne seront pas absorbés de la même façon par l’organisme.

Exemple : le Magnésium

Certaines compositions sont très bien tolérées par l’organisme : Bisglycinate, Glycérophosphate, Citrate …

D’autres ont un effet laxatif ou peuvent déclencher de l’anxiété : Chlorure, Oxyde, Lactate …

Co-nutriments

Bien souvent, l’effet d’un micronutriment va être optimisée par la prise de ce que l’on appelle ses co-nutriments.

Exemple : le Magnésium et la Vitamine B6

Ce n’est pas un hasard si on les trouve souvent ensemble dans les formulations : l’un va améliorer l’absorption et donc l’efficacité de l’autre.

Être conseillé

Il ne faut donc pas hésiter à demander conseil.

Le naturopathe est formé en micronutrition et prend le temps d’écouter et de questionner la personne pour conseiller le micronutriment et la forme qui conviendra le mieux à son client.

Laisser un commentaire